VALERIE WALTON
Kinésiologie à Alès
11 A RUE RICHELIEU, 30100 ALES
 
Indisponible aujourd'hui
 
 

LE COCCYX


COCCYX = CHAKRAS – CERVEAU REPTILIEN = PRENDRE SA VIE EN MAIN

 

Le coccyx est formé de quatre vertèbres coccygiennes qui sont soudées ensemble, représentant  également la dépendance face à la vie ou à quelqu’un d’autre.

Et une douleur au coccyx peut imposer un arrêt, une immobilisation. C’est alors l’insécurité qui se manifeste par rapport aux besoins de base, de survie(cerveau reptilien : il gère nos besoins fondamentaux et la régulation de nos fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la température corporelle, la reproduction). Avez-vous des remords sur la prise en charge de vos douleurs ?

Le coccyx est relié au chakras racine (premier chakras des sept principaux, situé autour du coccyx. Il régit nos besoins fondamentaux et est le symbole de l’union entre l’esprit et la matière) ou centre d’énergie, siège de la survie. Il est le fondement de la sexualité, l’accomplissement adéquat des besoins de base (cerveau reptilien) ce qui permet d’être stable. Un déséquilibre énergétique, du premier chakras peut amener à des troubles physiques : rectum, anus, hémorroïdes (varices ou dilatations élargies des veines), prostate. Une prise ou perte de poids et une mauvaise circulation au niveau des jambes, des mains et des pieds peut être alors la raison de douleurs à la base de la colonne vertébrales.

Une affection au coccyx peut provenir d’un sentiment de domination, se sentir rabaissé (regarder la vie sans vraiment en faire partie, ne cesser de douter). L’être humain a tellement besoin de faire partie du clan, d’avoir une famille, besoin d’amour, ne faire qu’un avec l’autre par une relation sexuelle. Principes souvent niés, réprimés à cause des principes moraux, religieux, entrainant une insatisfaction. Cette impuissance, la colère et la fuite amène l’homme vers de la culpabilité. Alors qu’une chute sur le coccyx occasionnant une douleur peut emmener sur la réflexion d’un blocage de soi (tourner en rond, cul de sac, nier ses pulsions, etc…). 

Avez-vous le sentiment de vous forcer à faire quelque chose au travail, dans la vie ?

Avez-vous le sentiments de vous forcer dans votre vie de couple ?

Etes-vous sous l’emprise d’une autre personne ?

Votre vie serait-elle un effort constant ?

 

Pour conclure, faites confiance en la vie, en vous, à vos capacités à vous exprimer, à mener votre vie, lâcher la dépendance à l’autre. Laisser tout sentiment de culpabilité et prenez conscience de votre force pour vous affirmer et prendre votre vie en main.

 

Belle journée.

 


Derniers articles

ACOUPHENE

LES ENJEUX DE L'ADOLESCENCE

LA COLERE

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion